Connexion

 

La vigne est aujourd’hui au stade de nouaison à fermeture de la grappe

  • Oïdium

    OIDIUM - Mise à jour du 22 Juillet 2019 La maladie reste toujours présente dans le vignoble, avec de plus en plus de présence  sur grappes .Attention à l’arrêt trop tôt de la protection !. Consultez notre charte sur l’adresse https://perret.groupeperret.fr/document/2019-mars-vigne-special-oidium

    L’oïdium se conserve l’hiver sous 2 formes :
    1/Sexuée : sur l’ensemble des cépages, des cléistothèces très peu visibles à l’oeil nu 0,4mm, sont conservées l’hiver sur les écorces de la vigne . Au printemps à la maturité et au cours de période pluvieuse , les spores provenant de ces cléistothèces sont projetées sur la végétation.
    2/Asexuée : la forme mycélienne se conserve dans les bourgeons, évolue en même temps que la végétation et finit par s’extérioriser en « drapeaux ». Ces observations se font principalement sur Carignan, Cabernet-Sauvignon et Chardonnay. Ces cépages ont deux formes différentes de conservation de l’oïdium.
    Les symptômes de l’oïdium s’observent de plus en plus sur les cépages sensibles type Carignan. Pour les autres cépages, les 1ers symptômes apparaissent sur grappes et dans quelques cas ils sont déjà significatifs.
    La pression de l’oïdium augmente avec les conditions climatiques qui sont favorables malgré les fortes chaleurs.
    Les symptômes sur cépages classiques apparaissent très lentement la plupart des cas.
    Consultez sur notre site notre numéro spécial Oïdium :
    https://perret.groupeperret.fr/document/2019-mars-vigne-special-oidium
    Ce numéro spécial reprend plusieurs conseils : cadence, pulvérisation, familles chimiques...

    Méthodes alternatives : SOUFRE BIOFA, SYMBIO SOUFRE ,BIOPROOF …


    Solutions bio : COSAVET DF,SULFOSTAR …..
    Solution biocontrôle : ROMEO, BASTID .


    Nos solutions : Soufres liquides : FLOSUL SC ou HELIOSOUFRE .
    IDM : BREZZA, ROCCA,SYSTHANE FLEX (homologué black rot), HOGGAR (IDM GROUPE2). Les IDM ont un pouvoir de rattrapage de quelques jours selon la durée du cycle !)….
    QOI : CONSIST
    QOI + SDHI : LUNA XTEND
    AUTRES : VIVANDO
    Soufre poudrage : FLUIDOSOUFRE, OIDIOL, AFFEPASSA, KERASOUFRE
    Soufre poudrage complémenté : ILLICIA, KERASOUFRE


    OÏDIUM : LA GAMME PERRET

    Les soufres

    Le plus vieux des fongicides de la vigne, utilisé dans l’Antiquité : s’il devait y avoir une quelconque résistance, ça se saurait !!!
    Tous les soufres sont classés biocontrôle et utilisables en agriculture biologique, mais tous ne se valent pas. Ce qui fait la qualité d’un soufre mouillable c’est d’abord la micronisation, puis les co-formulants, enfin la stabilité de la formulation.
    Ce qui fait la qualité d‘un soufre poudrage, c’est sa granulométrie, la porosité des particules et le traitement anti statique.
    • Soufres mouillables en Granulés Dispersables à 80% : COSAVET 8 usages à 12.5kg jusqu’à 28 jours de la vendange, à 5 m de tout point d’eau ; SULFOSTAR 8 usages à 12.5kg jusqu’à 21 jours de la vendange, à 5 m de tout point d’eau.
    • Soufres liquides SC : FLOSUL 800g/l, 8 usages à 4l à partir de BBCH 15(5ème feuille) et jusqu’à 5 jours avant récolte, à 5m de tout point d’eau ; HÉLIOSOUFRE 700g/l + alcool terpénique, 12 usages à 7.5l jusqu’à 5jours avant récolte et à 5m de tout point d’eau.
    • Soufres poudrages : FLUIDOSOUFRE 99% soufre sublimé fluent, 3 usages à 25kg, à 5m de tout point d’eau ; FLORFLUID 99% soufre sublimé, 8 usages à 25 kg, entre BBCH 15 et 18, à 5m de tout point d’eau ; OÏDOL POUDRAGE, 97% soufre trituré, 3 usages à 20 kg jusqu’à 28 jours de la récolte et à 5 m de tout point d’eau.

    Les inhibiteurs de la biosynthèse de stérols groupe 1

    Ou IDM (DeMéthylation Inhibitor) sont les 1er Anti Oïdium Systémiques fin des années 70. Leurs propriétés systémiques et curatives, alliées à un confort d’utilisation, leur ont permis de rapidement dominer le marché. 10 ans après leur apparition la résistance s’est généralisée à tout le groupe. Une utilisation raisonnée a permis de conserver l’efficacité de cette famille 30 ans après.
    • BREZZA 50g/l Tétraconazole +50g/l fenbuconazole, 2 usages à 0.4l(ou 3 si black rot) de stade BBCH 13 à 79 (fermeture), à 5 m de tout point d’eau
    • CONCORDE 100g/l de tétraconazole, 2 usages à 0.25l toutes cibles confondues, jusqu’à 30 jours avant la récolte et à 5 m de tout point d’eau.
    • ROCCA Difénoconazole 60 g/l + Cyflufénamid 30 g/l, 2 usages à 0.5l toutes cibles confondues, jusqu’à 21 jours avant la récolte et à 5 m de tout point d’eau.
    • SYSTHANE FLEX Myclobutanil 25 g/l, 2 usages à 2.25l toutes cibles confondues, du stade BBCH 55 (boutons floraux agglomérés) à 85(mi véraison), à 5 m de tout point d’eau.

    Les inhibiteurs de la biosynthèse de stérols groupe 2

    Contrairement aux autres IBS la spiroxamine, seule représentante de ce groupe, est multi-site donc peu sensible à la sélection de souches résistantes. Faiblement systémique mais curative et éradiquante, en début de programme ou en rattrapage de fin de cycle.
    • HOGGAR 500g/l spiroxamine, 3 usages par an à 0.6l jusqu’à 35 jours avant récolte et à 20 m de tout point d’eau.
    Bien qu’ayant un mode d’action totalement différent et ne pouvant donc être classé dans les IDM, on a coutume d’y associer le meptyldinocap pour ses capacités curatives et éradiquantes et l’absence de résistance depuis 1960.
    • KARATHANE 3D 350g/l meptyldinocap, 4 usages par an à 0.6l, du stade BBCH 13 à 81 (1ère baie vérée), à 50m de tout point d’eau.

    Les inhibiteurs de la respiration

    2 des 4 familles qui composent ce groupe ont une forte activité contre l’oïdium et le black rot : les QOI et les SDHI.Si la 1ère, QOI, n’est plus utilisée contre le mildiou, ses performances préventives contre l’Oïdium et contre le black rot, surtout lorsque on y associe un autre mode d’action, la rende encore utile contre ces 2 maladies à condition de respecter certaines précautions : toujours en préventif, strict respect des cadences de renouvellement, de préférence associé.
    PERRET a choisi de développer préférentiellement des associations avec des SDHI, permettant d’intervenir sur oïdium selon deux modes d’action distincts, sans phénomène de résistance croisée, avec des molécules pénétrantes ou systémiques : 

    • LUNA XTEND Trifloxystrobine 250 g/l + Fluopyram 250 g/l, 2 usages à 0.2l, jusqu’à 14j de la récolte, à 5m de tout point d’eau avec un dispositif végétalisé permanent de 5m.

    Les produits à base d’aryl-phényl-kétones

    Ce groupe de produits a la propriété d’inhiber la « protéine du mouvement » donc de bloquer toute circulation inter et extra cellulaire, entrainant la mort du champignon. On ne peut cependant pas utiliser cette propriété pour rattraper une situation délicate, la sélection de souche résistante serait très rapide. 2 familles chimiques composent ce groupe, il faut donc les comptabiliser ensemble : métrafénone et pyriofénone.
    • VIVANDO, 500g de métrafénone, 2 usages à la dose de 0.2l jusqu’à 28 jours avant récolte, à 5m de tout point d’eau.

    Les produits à base d’amidoxime

    Le mode d’action de cette famille chimique n’est pas encore connu mais on a identifié chez d’autres champignons que l’oïdium des souches résistantes. La plus grande prudence s’impose donc. Perret a choisi de privilégier une association de molécules au mode d’action différent :
    • ROCCA Difénoconazole 60 g/l + Cyflufénamid 30 g/l, 2 usages à 0.5l toutes cibles confondues, jusqu’à 21 jours avant la récolte et à 5 m de tout point d’eau.
    Il existe sur le marché d’autres produits contenant du Cyflufénamid seul, il convient de les comptabiliser avec Rocca en cas d’usage dans un même programme

    Les produits de contact au mode d’action inconnu
    Ce sont des produits à base d’hydrogénocarbonate de potassium ou d’huile d’orange douce. Leur comportement vis-à-vis de l’oïdium est assez similaire : ils provoquent l’éclatement des cellules du champignon, donc ils sont curatifs. Seul le contact direct aura un effet sur le parasite, la qualité de pulvérisation est donc primordiale et l’augmentation du volume d’eau renforcera l’efficacité. A contrario, ces produits sont rapidement dégradés par les ultra-violets et l’humidité de l’air et n’ont donc qu’une faible persistance. Compte tenu de leur origine, ils sont tous inscrits sur la liste des produits de biocontrôle et agréer en agriculture biologique.
    • ARMICARB 850 g/kg Bicarbonate de potassium, 8 usages à 5 kg, préférer 3kg associé avec du soufre mouillable, jusqu’à la veille des vendanges, à 5 m de tout point d’eau
    • VITISAN 995g hydrogénocarbonate de potassium
    • ESSEN’CIEL 60 g/l huile essentielle d’orange douce, 6 usages à 1.6l jusqu’à 1 jour avant récolte, à 5 m de tout point d’eau

    Les biocontrôles stimulateurs de défense des plantes

    • BASTID 12.5g/l de COS-OGA homologué également sur oïdium, 8 usages à 2L/ha, espacés de 8jours, jusqu’à 3 jours de la récolte et à 5m de tout point d’eau
    • ROMÉO cerevisane 94.1% homologué également sur oïdium, 10 usages à 0.25kg/ha, du stade BBCH 12(2 feuilles à 89 (fin véraison), jusqu’à 1 jour de la récolte et à 5m de tout point d’eau.

  • Mildiou

    MILDIOU - Mise à jour du 22 Juillet 2019  La maladie est dans l ensemble bien maitrisée !
    https://perret.groupeperret.fr/modelisation-mildiou-epicure

    Chaque jour, le modèle mesure les variations climatiques, par rapport aux normes saisonnières locales, et interprète leur impact sur le comportement des bio-agresseurs. Les Bulletins sont réactualisés toutes les semaines, avec une interprétation technique pour vous aider à comprendre le modèle. Ces publications sont aussi et bien sûr, soumis à validation de nos conseillers pour être au plus proche des observations du terrain.
    https://perret.groupeperret.fr/modelisation-mildiou-epicure

    La modélisation Epicure évolue peu depuis la fi n juin. Les épisodes orageux vont concéder des situations très hétérogènes, avec l’observation de quelques tâches. La situation, dans l’ensemble, est bien maîtrisée.


    Solutions alternatives
    BREXIL NUTRE 2kg/ha - VIVACUIVRE 2kg/ha - SCUDO et TRAINER (associé) 2l/ha
    Solutions bio
    HÉLIOCUIVRE - ESSEN’CIEL 0,8%/ha - CUPROXAT 3,75kg/ha
    Solutions de biocontrôle
    ROMÉO 0,25l/ha - BASTID 2l/ha et solution mixte REDELI + FLOSUL SC + ESSEN’CIEL


    Nos solutions : CUPROXAT 3,75l/ha
    HILDALGO STAR 3kg/ha
    AMALINE 2,5l/ha
    ZORVEC, TREL, BRIA (Voir ci-contre)


    MILDIOU : LA GAMME PERRET

    Les produits inhibiteurs homologues de la protéine de liaison à l’oxystérol (OSBPI)

    Nouvelle molécule, nouvelle famille chimique, nouveau mode d’action totalement spécifi que des champignons oomycètes. Ne présente aucune résistante croisée avec les groupes fongicides existants. Migre rapidement (20mn) dans la cuticule cireuse des plantes donc à l’abri du lessivage.
    Un seul représentant de cette famille homologué en France : Zorvec Zelavin qui a montré des performances remarquables dans les conditions de 2018. S’il n’existe pas de souche résistante dans la nature, au laboratoire on a observé une mutation génétique. Par conséquent ce produit sera toujours utilisé en association avec un fongicide de contact :
    • PACK BRIA pour 4 ha Oxathiapiprolin 100g/l + folpet 800g/kg, 2 usages consécutifs à 12 jours d’intervalle minimum, du stade BBCH 13 (3 feuilles) à 89 (fi n véraison), 14 jours avant récolte, à 5m de tout point d’eau
    • PACK TREL pour 2.5 ha Oxathiapiprolin 100g/l +266.6g/l sulfate de cuivre tribasique+ 40g/l de zoxamide, 2 usages consécutifs à 12 jours d’intervalle minimum, du stade BBCH 13 (3 feuilles) à 89 (fi n véraison), 28 jours avant récolte, à 20m de tout point d’eau

    Les biocontrôles stimulateurs de défense des plantes

    Issus de substances naturelles diverses, ils ont en commun 3 caractéristiques essentielles :
    1. N’agissant pas sur le champignon mais sur la physiologie de la plante, il ne peut y avoir de résistance
    2. Dans le cas vitis vinifera, les défenses naturelles sont trop faibles vis-à-vis du mildiou et de l’oïdium, maladies toutes deux d’origine américaine. Il est nécessaire d’associer ces produits avec des fongicides classiques pour arriver à un résultat satisfaisant
    3. Le mode d’action de ces produits est strictement préventif et de courte durée. Il conviendra de les positionner avant l’apparition de la maladie et de façon régulière.
    On a observé qu’avec un volume d’eau plus important (250l/ha) on obtenait de meilleurs résultats.
    • BASTID 12.5g/l de COS-OGA homologué également sur oïdium, 8 usages espacés de 8jours, à 2L/ha jusqu’à 3 jours de la récolte et à 5m de tout point d’eau
    • ROMÉO cerevisane 94.1% homologué également sur oïdium, 10 usages du stade BBCH 12(2 feuilles à la fi n véraison), à 0.25kg/ha, jusqu’à 1 jour de la récolte et à 5m de tout point d’eau

  • Cicadelle de la flavescence

    CICADELLE DE LA FLAVESCENCE DOREE - Mise à jour du 22 Juillet 2019 Les dates d’intervention pour le troisième traitement sont du 21 au 31 Juillet pour le département du Gard et du Vaucluse. vous pouvez consulter les dates d’interventions sur le site https://www.fredonoccitanie.com/

    L’ESSEN’CIEL sur des jeunes larves peut avoir tout son intérêt avec son action mécanique, il est aussi homologué oïdium et mildiou.

    Nos solutions spécifiques :
    KLARTAN 0,2l/ha - FLANKER 0,2l/ha - PYRIVERT (en bio avec acidifiant Kanne à 2%) 1,5l/ha
    Nos solutions mixtes (vers de grappe et cicadelle) :
    GARVINE 1,5l/ha -  BULDOCK 0,7l/ha

  • Vers de la Grappe

    VERS DE LA GRAPPE - Mise à jour du 22 Juillet 2019 Nous sommes à la fin du vol de la deuxième génération. On observe les premières perforations. Notre dispositif ‘réseau vers de grappes ‘ est visible sur notre site internet https://perret.groupeperret.fr/releves-vers-de-la-grappe

  • Nutrition Foliaire

    Face aux conditions climatiques, il est nécéssaire d’accompagner le développement du cycle végétatif de la vigne.

    Nos solutions :
    AGROLEAF (rôle aussi d’acidifiant de bouillie) 31.11.11 ou 10 .05.10 +16mgo
    AGROPTIM SUNSET : complexe d’oligos-éléments et d’additif agronomique qui stimule le fonctionnement de la cellule végétale
    LAMINAPHOS équilibre de trois éléments majeurs soit 10.3.8 sur un support d’algue qui renforce et favorise l’assimilation des éléments.
    FERTI-IRRIGATION 10.10.40 20kg/ha
    Foliaire
    INTRACELL 2kg/ha toutes les 3 à 4 semaines à partir de la fleur
    Foliaire bio
    AGROPTIM (foliaire bio) 2l/ha - INTRACELL 2kg/ha - TRAINER 2 à 4l/ha - INTRATECH 4.2.8, FYSIO 4.2.7 à 4l/ha - MYR POTASSE 3l/ha
    Les doses d’utilisation de ces solutions sont à moduler selon la parcelle. Elles pourront être ajustées en eff ectuant une analyse fl uo métrique avant la floraison ou à la nouaison.

  • Black Rot

    BLACK-ROT - Mise à jour du 22 Juillet 2019 La situation aujourd hui est très stable dans l’ensemble du vignoble ! On observe quelques attaques sur grappes dans la région de l Ardèche

    Le black-rot Guignardia bidwellii hiverne sous forme de périthèces . Au printemps dès les conditions favorables (humectation et température 9 à
    10°), les ascospores se libèrent. Les premières contaminations sont possibles dès que la vigne est au stade pointe verte.
    L’incubation de la maladie est d’environ une vingtaine de jours avant d’apparaître sur le feuillage sous forme de taches de formes irrégulières, de couleur café au lait ensuite plus foncées avec un contour violacé et des pycnides noires. La situation est stable dans l’ensemble.

    Nos solutions :
    HIDALGO, ALMANACH, PRIVEST, ROCCA , BREZZA, LUNA XTEND…...

    Nos solutions alternatives :
    BREXIL NUTRE, MIDILY , SOUFROLIGO…

Voir la fiche complète  2019 Juillet - BT Vigne


 

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée - Consultez le site Ecophyto